Capsules de filtration ADNe

Grâce à un partenariat privilégié avec la société canadienne Waterra qui commercialise des équipements d'échantillonnage et de surveillance aquatique, Argaly est devenu revendeur en Europe des capsules de filtration eDNA. Ces capsules sont très efficaces pour récupérer l'ADN des organismes aquatiques à partir de filtrations de larges volumes d'eau (courante ou stagnante).
Waterra eDNA Filter eDNA 600x0.45.jpg
Waterra eDNA Filter - Collection.jpg
eDNA-Filter-diagram-B.jpg
Waterra eDNA Filter - Preserve.jpg

Les caracteristiques des capsules

filter-typesArtboard-1.jpg
Les capsules commercialisées possèdent un filtre de polyethersulphone d'une surface de 600 cm2 et avec un diamètre de pores de 0,45 microns, permettant de récupérer l'ADN des organismes aquatiques.
Ces filtres peuvent être utilisés dans des eaux à forte turbidité et les volumes d'eau filtrés peuvent aller jusqu'à 100 litres
D'autres tailles de pore sont disponibles sur demande: 0.1, 0.2, o.45, 1 et 5 micron. 

La technique de filtration

La technique de filtration proposée par Argaly, avec un système de pompage en aval de la capsule, permet de ne pas avoir à changer les tuyaux à chaque prélèvement et de limiter les risques de contamination.
Ainsi, une extrémité du tuyau est placée en sortie de capsule et l'autre extrémité est reliée à une pompe à membrane. Un deuxième tuyau en sortie de pompe permet alors d'évacuer l'eau filtrée.
A titre d'exemple (selon la pompe utilisée), une filtration de 30 minutes dans une eau claire permet de collecter environ 40 litres d'eau. 
Une fois la filtration terminée, la capsule est vidée puis remplie d'un tampon de préservation de l'ADN. Des bouchons étanches permettent de sceller la capsule. Après agitation, le tampon de conservation sera soit récupéré dans un tube Falcon, soit préservé dans la capsule à température ambiante jusqu’à son envoi au laboratoire.
DSC_0510.jpg

Les references

Ces capsules de filtration ont été comparées à d'autres méthodes de détection d'espèces aquatiques et leur efficacité a été démontrée (voir l'article scientifique à ce sujet: Peixoto et al. 2020).
 
D'autre part, des chercheurs du Laboratoire d'Ecologie Alpine de Grenoble (Dr Pierre Taberlet and Dr Frederic Boyer) ont validé de façon approfondie ces capsules dans le cadre de leur projet de recherche sur les lagunes.
 
Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter!